22 sept. 2009

Un Numide en Amérique du Nord – 8 –





Les érables et les bleuets n’ont pas les senteurs des figuiers et des oliviers - 2 -


‘’Seuls la mort et l’amour sont sans remèdes’’



Le Numide s’arrête un instant. Songeur. Avec cette impression d’être satisfait d’avoir recomposé des senteurs, des couleurs et des goûts d’olives et de figues à jamais mémorisés. C’était pour lui un ressourcement inédit. Il reprend lentement son histoire.

‘’Oui! Les parfums ne sont pas les mêmes. Les goûts ne sont pas les mêmes. Les couleurs ne sont pas les mêmes. Et, j’imagine que c’est le même sentiment que ressent chaque être humain lorsqu’il est loin des siens et loin de son environnement initial. Que serait le Canadien en général et le Québécois en particulier sans le sirop et le beurre d’érable ou la tarte aux bleuets ?

Regarde autour de toi. La verdure fait partie de la nature. Mais il n’y a pas de figuiers, il n’y pas d’oliviers, il n’y a pas de citronniers. Où sont les fragrances du jasmin et du muscadier ? Sens-tu le persil et la coriandre ? C’est ce monde d’arômes méditerranéens qui fait défaut.

Mais sais-tu que chaque chose en ce monde a son médecin. Un de nos vénérables vieillards me disait il y a de cela trois décennies que seuls la mort et l’amour sont sans remèdes. Et comme je suis devenu amoureux de ce pays je ne sais pas comment en guérir.’’

Est-ce des regrets ou de la nostalgie que tu exprimes en ce moment? ‘’J’ai appris avec le temps qu’il vaut mieux dormir avec des soucis que de se réveiller plein de regrets. Non, je n’ai pas de regret mais, oui, j’ai de la nostalgie. Et, qui peut dire ou même vivre sans nostalgie ? Elle fait partie de notre présent et elle fait revivre notre passé. Elle exprime aujourd’hui les meilleurs moments de notre passé. Elle vivra toujours dans notre futur.’’


Le silence. Un moment d’apaisement. Un instant de quiétude termine cette réflexion.

Ferid Chikhi

Aucun commentaire: