2 oct. 2009

Un Numide en Amérique du Nord - 10 -

Les chemins qui montent,

Les rues et les côtes des saints - 2 -


Un bâillon sur la langue de la vérité


Mais en ce qui concerne les Numides que reflètent ces chemins qui montent ? ’’Pour les Numides !? Ce sont les pistes qui mènent vers les sommets des collines et des montagnes qui traversent la Numidie. Ce sont par exemple ces itinéraires qui vont vers les hauteurs qui surplombent les plaines verdoyantes de la Mitidja porteuses des perles rouges et des émeraudes vertes qui pendent des vignes. Ce sont ces sentiers qui descendent ruisselants des cimes qui scrutent les hauts plateaux de Sétif et de Tiaret dorés par la couleur des épis de blé.



Les chemins qui montent dans les Aurès


Ce sont ces passages empruntés pour rejoindre les refuges inexpugnables des sommets du Djurdjura, de l’Aurès, de l’Ouarsenis, des monts de Chréa ou plus au Sud du Hoggar et de l’Assekrem à la recherche de leur paix toujours menacée par des envahisseurs, des conquérants et des colonisateurs.


Les chemins qui montent ce sont aussi les convergences d’amours parfois impossibles. Ce sont ces voies qui relient les espaces, les temps et les distances pour s’ajuster aux moments de vérité qui remplissent leur vie. Une vie parfois monotone, quelques fois sereine et souvent tumultueuse pour ne pas dire complexe.’’


Considères-tu qu’il existe des éléments communs aux deux contrées et peuples Numide et Nord Américains ? ‘’Non pas du tout. Il y a beaucoup de spécificités. Les espaces et le climat ne sont pas les même et par conséquent le temps n’est pas le même. Les distances ne sont pas les mêmes.


L’Histoire des deux peuples est différente, notamment parce qu’il y a une silence assourdissant commis par les historiens au sujet de ce que fut vraiment La Numidie. Ils ont parlé de la Grèce et de la Rome antiques. Ils ont parlé de Carthage et de la Phénicie mais ils ont occulté celle des Numides, et pire que cela, ils serrent encore plus le bâillon sur la langue de la vérité’’.


Ferid Chikhi

Aucun commentaire: