7 oct. 2009

Un Numide en Amérique du Nord - 11 -

’Il n’y a ni plaques de circulation
Ni policier pour m’empêcher de le faire’’ – 1-

‘’Des proverbes de chez moi’’


Un long moment de réflexion occupe l’espace qui nous accueille. Le Numide sourit et ses yeux brillent ; je savais qu’il ’circulait dans ses pensées’’. Souvent, lorsque ce même silence prenait place et que je lui demandais à quoi il pensait il me répondait ‘’Je circule dans mes pensées et il n’y a ni plaques de circulation ni policier pour m’empêcher de le faire’’. Je n’ose même pas un ‘’pourquoi souris-tu?’’ Qui me brûlait les lèvres.

Pour ne pas perdre le fil de ses pensées je change de registre et lui demande de confirmer s’il partage l’idée selon laquelle les proverbes sont la sagesse des nations et l’expression de leurs caractères et comment cela se conçoit là d’où il vient ? Son sourire s’élargit ses dents se desserrent et il accroche … ‘’Il n’y a pas que les proverbes, il y a aussi les adages et les maximes, les dictons et les aphorismes. Ils ne forment pas seulement la sagesse des nations et l’expression des attributs, ils définissent les contours de leurs mœurs et de leurs coutumes ; quoique parfois leur façon de faire se trouve en contradiction avec leurs maximes et leurs dictons.

Par exemple, La Numidie a enfanté de peuples éduqués et cultivés mais leur instruction a été empêchée d’éclore. Pour contrecarrer ce processus ils n’ont pas trouvé mieux que de mémoriser leur alphabet et d’enfouir au plus profond de leurs âmes ce qui devait être leurs littératures. Ce que je sais c’est que la personnalité de ses peuples se fonde sur un beaucoup d’éducation, un peu de culture et presque pas d’instruction. Le taux d’analphabétisme est là pour nous le rappeler.

Mais, parfois je doute et je me demande si la personnalité d’un peuple se fonde seulement sur le triptyque Éducation, Instruction et Culture et si l’absence de l’un de ces trois piliers ne fragilise pas l’édifice de l’identité et de l’image de ce peuple et de ses individus ?’’(…)


Ferid Chikhi

Aucun commentaire: