24 mars 2010

Un Numide en Amérique du Nord – 47 –

"Ô ignorants! La voie que vous cherchez n'est ni là, ni là".
Le Numide : Dans ce monde qui nous entoure et dans lequel nous vivons des changements colossaux surviennent. L’homme en contrôle quelques-uns mais d’autres lui échappent totalement, qu’est ce que cela t’inspire ?
Cela incite à la méditation et à la réflexion. Mais cet homme dont tu parles médite-t-il et réfléchit-il sur les conséquences de ses actes, de ses agissements et de ses  pratiques ? Croit-il vraiment que ses artifices sont viables et durables ? J’en doute. La poésie d’Omar Khayam et en particulier les quatrains suivants entrebaillent une ouverture sur les sentiments que devrait ressentir l'homme à l'endroit de son monde.

Le souffle qui passe
Entre la foi et l'incrédulité, un souffle ;
Entre la certitude et le doute, un souffle.
Sois joyeux dans ce souffle présent où tu vis,
car la vie elle-même est dans le souffle qui passe.
L’Instant
Tu n'as pas aujourd’hui de prise sur demain,
Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin.
Ne gâche pas l'instant tandis que ton cœur veille:
Ce qui te reste à vivre est encore incertain.


La voie
Une multitude d'hommes réfléchissent sur les croyances, sur les religions;
d'autres sont dans la stupéfaction entre le doute et la certitude.
Tout à coup, celui qui est à l'affût criera :
"Ô ignorants! La voie que vous cherchez n'est ni là, ni là".
Les esclaves des passions
Ces nombreux grands seigneurs, si fiers de leurs titres,
sont tellement rongés par les soucis et le chagrin que l'existence leur est à la charge.

Ce qu'il y a de plus plaisant, c'est qu'ils ne daignent pas appeler du nom d'hommes ceux qui ne sont point comme eux esclaves des passions.
Roubaïte (Les quatrains) d’Omar Khayam

22 mars 2010

Un Numide en Amérique du Nord – 46 -

Invitation à partager
UNE SOIRÉE SUR L’ACTUALITÉ CENTRÉE
SUR LA RENCONTRE, L’ÉCHANGE ET
DES ACTIONS POUR INTÉGRER
LES NOUVEAUX ARRIVANTS!
Lors de la Soirée sur l’actualité, le jeudi 11 mars 2010, nous avons eu le privilège de recevoir une douzaine de participants(es) pour échanger sur le thème « Les femmes immigrantes ont-elles une place réelle dans notre société? ».
Nous avons eu droit au témoignage de personnes immigrantes qui ont raconté le bonheur et les difficultés rencontrés en venant vivre au Québec. 
Ce qui a  le plus ressorti au cours de cette soirée, ce sont les difficultés réelles d’être reconnues dans leur originalité, leur expertise, leur formation, d’accéder à un travail correspondant à leur compétence, c’est aussi le besoin qu’ont ces personnes de parler, de se sentir accepter des gens de leur quartier, de leurs collègues de travail et surtout de leurs voisins immédiats.
Ensemble, nous sommes passés à l’action en proposant des solutions concrètes :
·  Saluer les personnes immigrantes…un simple bonjour, ça fait du bien!
·  Ouvrir la porte de sa maison pour un café aux nouveaux voisins immigrants ou non
·  Entretenir des relations cordiales et ouvertes avec les nouveaux arrivants
·  Inviter les nouveaux voisins lors d’une fête de quartier, sans oublier les personnes immigrantes (fête de la Saint-Jean-Baptiste ou fête des voisins)
·  Créer de nouvelles amitiés avec les personnes immigrantes
·  Demander à nos gouvernements un programme de culture québécoise pour mieux informer les nouveaux arrivants
·  Écrire à Caroline Saint-Hilaire, mairesse de Longueuil, pour lui suggérer de recevoir à la mairie une fois l’an, les personnes immigrantes nouvellement arrivées.
Chemins de vie vous convie à un 5 à 7 pour accueillir les nouveaux arrivants!
Pour fraterniser avec les personnes immigrantes autour d’un léger goûter, le jeudi 13 mai 2010.  Une condition : inviter une personne immigrante et l’amener avec vous. Une invitation sera lancée à madame Caroline Saint-Hilaire, mairesse de Longueuil, de se joindre à nous pour saluer la présence et l’apport des personnes immigrantes dans notre société.
Lynda Carrier
Agente de communication
1280 rue Papineau
Longueuil (Qc) J4K 3L1
Tél : (450) 670-3763         Fax : (450) 670-3763

14 mars 2010

Un Numide en Amérique du Nord - 45 -

Chez Zara et Sai
Le renouveau de Le Bleu Balcon
Le Numide, tu as visité plusieurs lieux touristiques du Québec, hôtels, auberges et gites. Récemment encore tu m’as parlé d’un B&B en plein cœur de Montréal, veux-tu encore m’en parler ?
’Pourquoi pas. Faire un peu de publicité pour un lieu agréable ne fait de mal à personne. Le Bleu Balcon est en effet un Bed & Breakfast  situé sur la rue St Denis à une cinquantaine de mètres de la station Mont Royal. L’administration a changé et l’accueil est plutôt chaleureux. J’ai eu le privilège de couper le ruban de l’inauguration.
A ce moment précis de ma visite à ce B&B ce que j’ai apprécié par-dessus tout et au-delà c’est l’accueil et l’hospitalité avec lesquels le nouveau patron Sai et sa conjointe Zara nous ont accueillis. Le sourire et les mots de bienvenue n’étaient pas seulement professionnels mais aussi et surtout réels,  authentiques et sincères.
J’ai compté cinq vastes chambres d’un confort douillet et donnant sur une salle de séjour conviviale. La propreté et l’hygiène sont de rigueur. Une musique en sourdine et les tableaux fixés aux murs laissent transparaître que les arts ont leur place dans cet espace de rencontres.
Les bruissements de la rue Saint-Denis sont le signe de la proximité des boutiques et des restaurants. À peine perceptibles à l’intérieur ils sont réels dés que l’on met les pieds dehors. La proximité de la ‘’Montagne’’ est un autre espace attrayant qui fait de Le Bleu Balcon un lieu agréable et plaisant à visiter.’’
Ferid Chikhi

B&B Le Bleu balcon
4420 rue Saint-Denis
Montréal, Québec (Canada), H2J 2L1
Tél : (514) 982-0030  (514) 982-0030
Ligne sans frais : 1 866 982-0030  1 866 982-0030
Courriel :
info@lebleubalcon.com

www.lebleublacon.com

10 mars 2010

Un Numide en Amérique du Nord – 44 –

L’avancée des islamistes au Québec - 2 -
Ils les attendaient sur la place publique
Ils se sont invités à l’école …
Le Numide, puisque c’est du Québec qu’il s’agit, comment trouves tu la réaction des québécoises et des québécois ? Leur tolérance est légendaire. La révolution tranquille a façonné un citoyen nouveau avec des valeurs nouvelles et des perspectives nouvelles. Le tout fondé sur la langue française comme véhicule  de la culture québécoise et instrument de la communication citoyenne, ils ont  consolidé ces deux paramètres par l’égalité des droits entre les femmes et les hommes.
L’esprit démocratique qui en est né place l’accueil et la tolérance au plus haut niveau de la structure institutionnelle. J’ai plusieurs fois entendu des québécoises et des québécois clamer que c’est le droit à toute femme d’origine arabo-musulmane de porter le voile si elle le désire, surtout que dans la foulée leurs hommes clament que c’est leur choix.
Ce que ces mêmes québécoises et québécois ne savent pas c’est que dans  les pays d’où viennent ces femmes le message véhiculé par les hommes est quelque peu le suivant : voyez, ici au Québec nos femmes sont libres de porter le voile sans être inquiétées. Il faut donc voiler toutes les femmes pour qu’elles s’affranchissent. Mais de quel affranchissement s’agit-il ? Je me le demande.
Leurs adversaires – les démocrates - luttent contre ces pratiques avec des moyens dérisoires. Le soutien qu’ils attendent ne peut venir que des sociétés évoluées. Toute acceptation des signes ostentatoires par leurs gouvernants est un triomphe que savourent avec jubilation ces intégristes.
Ceux-ci se sont adaptés pour passer inaperçus, ils ont coupé leur barbe et poussent leurs femmes à défricher le terrain. Ils savent qu’en Occident la femme est toujours présentée et se présente elle-même comme victime en Islam.
Dis-moi Le Numide que t’inspires l’affaire de la burka du CEGEP St Laurent ? Elle est terminée avant même d’avoir commencé. Le problème ce n’est pas tant la burka, le visage caché, l’attitude de cette femme malgré les demandes d’accommodements qu’elle a refusé, la décision de la ministre de valider son expulsion, etc. je veux dire par là ce qui vient d’arriver n’est que la partie visible de l’Iceberg. Ce qui compte le plus, c’est ce qui vient derrière.
En focalisant sur la burka les gestionnaires de ce dossier ont approuvé le principe d’aller, en final, en cour suprême. Tout ce cinéma pour quoi ? Tout simplement pour faire admettre aux Québécoises et aux Québécois le foulard (ou hijab) islamique dans les lieux publics et les services publics. C’est là que se situe le talon d’Achille de la charte des libertés et des textes subséquents et des institutions gouvernementales. A mon avis si la commission des droits et des libertés n’est pas dessaisie de ce dossier - je ne sais pas si c’est possible - c’est une affaire gagnée par les islamistes.   
Le Numide tu m’as parlé de signes musulmans mais pas ostentatoires de quoi s’agit-il ? C’est simple, il existe des signes religieux très discrets que portent les musulmans - le verset du Trône sous forme de médaillon, le mot ALLAH sous forme de symbole, la main de Fatma comme bijou - et ils vont beaucoup mieux que le voile des femmes ou la barbe des hommes qui restent pour moi des symboles marquant l’appartenance à une organisation politique et idéologique intégriste.
Pour nous qui avons vécu les années ‘’90’’ en Algérie, nous avons aussi d’autres moyens de les reconnaître, c’est par leur regard et leur attitude. Ils se démarquent du reste des citoyens. C’est là que se trouve la différence visible entre les militants et militantes islamistes et les autres musulmans. Comme à chaque conversation Le Numide se tait quelques instants et passe à un autre sujet.
Ferid Chikhi

7 mars 2010

Un Numide en Amérique du Nord – 43 –

L'avancée des islamistes au Québec - 1 -
Ils les attendaient sur la place publique
Ils se sont invités à l’école …
Le Numide,  Le débat sur les signes ostentatoires islamistes reprend de plus belle, quels enseignements en tires-tu ? Ça me ramène 18 ans en arrière. J’aime bien la distinction que tu fais dés le départ dans ta question. Il s’agit bien des signes ostentatoires des islamistes et non des musulmans. Malgré l’amalgame judicieusement développé aussi bien par les européens que par les nord américains ; ‘’Musulmans et Islamistes c’est du pareil au même‘’. La peur de l’autre leur fait cultiver cette association.
Cependant, la stratégie des islamistes et de leurs femmes s’adapte aux insuffisances des législations et aux lacunes des institutions, à une certaine naïveté des agents de l’État et des employés du parapublic de ces pays. Ils cherchent à être visibles, quelques soient les moyens utilisés, pour faire valoir leur idéologie face aux politiques d’intégration. Pour ces individus c’est à ce niveau que se situent les vrais obstacles à leur expansion. C’est pour cela qu’ils y cherchent les failles.
Le Numide, là je ne te suis pas. Comment procèdent-ils pour trouver ces failles ? Ils ont des juristes, des sociologues, des psychologues, des agents de communication, et j’en passe, qui travaillent pour eux en vue d’atteindre leurs objectifs. La femme en est le ‘’moyen’’ le plus sur, elle est à la fois ‘’le souffre douleur et le fer de lance’’. Ils sont organisés et ont le soutien de l’International Islamiste pour se créer des opportunités médiatiques et faire de leurs femmes des victimes.
Quelles sont les solutions ? Bien sur qu’il en existe, la première est l’interdiction, la prohibition et mieux encore la proscription pure et simple de tout signe religieux ostentatoires dans les espaces publics et je dis espaces et non pas seulement services. Ce sera non seulement salutaire mais aussi salvateur.
Pourquoi le font-ils ? Pourquoi voilent-Ils leurs femmes ? C’est le lièvre. Certains disent le leurre. Cependant, il faut d’abord savoir, et personne ne l’ignore, qu’ils viennent des pays qui ont fait de l’Islam la religion de l’’État. Comme il s’agit de militants islamistes les gouvernants de ces pays ne pouvant les maîtriser les poussent à aller se faire voir ailleurs.
Le paradoxe c’est qu’au début des années ‘’90’’ ce sont les pays du G7 qui les ont, les premiers, accueilli ; aujourd’hui, ils ne savent plus quoi en faire.
Dans leur stratégie de prise de pouvoir et de gain d’espaces nouveaux pour imposer leur idéologie théocratique voiler les femmes est le premier pas de la prise du pouvoir de toute société démocratique. Cela leur facilite d’imposer des coutumes d’un autre âge y compris hors des frontières de leur pays.
Concomitamment à cette démarche ils occupent ou ils créent les espaces d’instruction (d’une part les écoles primaires et secondaires ainsi que par la cération de garderies et d’autre part les universités) en sollicitant dans un premier temps un espace de prière, en imposant le Halal et ensuite en introduisant l’enseignement de la langue arabe tout en faisant de son contenu l’apprentissage du Coran ou encore en créant des débats sur la place de l’Islam dans le pays d’accueil. Ça s’appelle du militantisme.
Avant de poursuivre, le Numide, se tait quelques secondes et…
A suivre…
Ferid Chikhi

3 mars 2010

Un Numide en Amérique du Nord – 42 –

Dans une précédente intervention j’ai présenté le jardin de la paix à New York. J’ai parlé des statues de bronze fabriquées par des enfants. Elles figurent des personnalités en vue, principalement, des deux derniers siècles. Je les reprends et les complètent par d’autres significatives. Une réflexion peut en jaillir…

Citations de figures emblématiques
et Statues de bronze
’Il n’y a jamais eu une bonne guerre ou une mauvaise paix’’
Benjamin Franklin
‘’J’objecte à la violence parce que lorsque c’est le moment de faire le bien,
Le bien est éphémère ; le diable est permanent’’
Mohandas K. Gandhi.
‘’Modifie ton mode de pensée,
Et tu changeras ton monde’’
Norman Vincent Peale

‘’Si nous n’avons pas de paix,
C’est parce que nous avons oublié que
Nous appartenons les uns aux autres‘’
Mère Teresa

‘’Un voyage d’une centaine de miles
Commence par le premier pas’’
Confucius

La noirceur ne peut chasser la noirceur;
Seule la lumière peut le faire.
La haine ne peut chasser la haine;
Seul l’amour peut le faire.
Martin Luther King, Jr.

Votre âme est souvent un champ de bataille
Au sein duquel votre raison et votre jugement luttent
Contre votre passion et votre instinct.
Puissé-je être l'émissaire de paix de votre âme,
Et transformer la discorde et
La rivalité de ce qui vous constitue en unité et mélodie.
Gibran Khalil Gibran