7 août 2010

Un Numide en Amérique du Nord - 68 -

L'essentiel est invisible pour les yeux
Le Québec est une société qui vit au 21ième siècle. C’est ce que souligne Le Numide en mettant en exergue les facteurs déterminants de cette société nord américaine distincte des autres – les anglophones – canadiens et étatsuniens.
Il souligne aussi les différences avec les immigrants qui viennent particulièrement des pays arabes et qui semblent n’avoir pas encore compris qu’une nouvelle ère a bel et bien commencé et que leurs Us & Coutumes sans être totalement mis au placard doivent tenir compte de ceux du pays d’accueil.
Il met en évidence les efforts que font les canadiens en général et les québécois en particulier pour accommoder les immigrants en assouplissant les critères de sélection même s’ils ne sont pas adaptés aux profils de tous les candidats.
Il cite une solide référence concernant la classification selon laquelle et en ce qui concerne l’Algérie des efforts gigantesques doivent faits pour une mise à niveau essentielle de son université si le retard accumulé en matière de transfert des connaissances et des savoirs n’est pas rapidement comblé.
Se mettre au diapason des nations modernes n’est pas chose facile mais pas impossible si les gouvernants admettent le principe de la pérennité des institutions sur les hommes mais aussi de leur renouvellement. Il suggère de voir les choses autrement et propose la réponse du renard au Petit Prince …
Que conseilles-tu aux uns et aux autres ? Je suggère de revisiter Antoine de Saint-Exupéry et le Petit Prince lorsqu’il revint vers le renard :
-     Adieu, dit-il …
-     Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.
-     L'essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir :
-     C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.
-     C'est le temps que j'ai perdu pour ma rose. Fit le petit prince, afin de se souvenir.
Ferid Chikhi

Aucun commentaire: