5 oct. 2010

Un Numide en Amérique du Nord - 76 -

Les Imazighen et le Christianisme - 3 -

Le Numide, pour clore ce chapitre sur le patrimoine algérien chrétien et avant de te questionner sur le Judaïsme que peux-tu encore me dire sur ce qui te tient à cœur au sujet de ce pan de l’histoire peu connue des Algériens ?
Je pourrais citer un prêtre d’Alger et vicaire à l'église Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris il se nommait Vincent Serralda. Il a écrit ces vers qui en disent long sur l’apport des Imazighen à la civilisation chrétienne :
Pareil à ton soleil, ton rayon est ardent.
Tertullien, Victor, puis l’Église souffrante,
L’évêque Cyprien, prestigieux martyr,
Enfin saint Augustin, la flamme triomphante,
Le sublime flambeau, splendeur de l’avenir.
Tes noms sont glorieux au cours de ton histoire,
Syphax, Massinissa qui fut ton plus grand roi,
Mais bientôt va s’écrire un chapitre de gloire :
Le berbère chrétien, le rocher de la foi.
Pour te peindre d’un trait on peut dire qu’en somme,
Pareil à ton soleil, ton rayon est ardent,
C’est un astre nouveau, celui des droits de l’homme.
Qui monte, grâce à toi, dans le ciel d’Occident.
Tertullien, Victor, puis l’Église souffrante,
L’évêque Cyprien, prestigieux martyr,
Enfin saint Augustin, la flamme triomphante,
Le sublime flambeau, splendeur de l’avenir.
Ton sang, noble ciment de l'Eglise africaine
- Ce précieux fleuron de notre chrétienté -
Répandu par amour, en réponse à la haine,
Conserve, sous l’Islam, encore sa pureté.
Prêtre près d’Alger et vicaire à l'église Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris.

Ferid Chikhi

Aucun commentaire: