28 oct. 2010

Un Numide en Amérique du Nord - 78 –

...Vivre entre deux pays ...
Le Numide, lors de notre dernière rencontre tu m’as dis que l’exil c’est aussi vivre entre deux pays. L’un a vu ton départ l’autre ton arrivée. Le premier devient un rêve à réaliser le second est une nouvelle réalité. Tu m’as aussi parlé de ton ami Furenso qui a fait une description poétique de l’exil veux-tu m’en parler ?
Le mieux c’est de lire ensemble ce poème. Qu’en penses-tu ? Sans attendre le Numide commence la lecture...
 Les deux jardins


Je sais deux jardins,
L'un est en haut,
L'autre  en bas
L'un est doux
L'autre  sauvage.



La terre d'en bas est tendre,
Celle d'en haut je ne peux la fendre.
Dans le jardin d'en bas
Des fleurs somptueuses et, des fruits délicieux
Y croissent par centaines
Celui d'en haut n'offre
Que quelques fleurs aux parfums rares
Et des fruits acides qui excitent l'envie.




Le jardin d'en bas est mien,
Celui d'en haut,
Je l'ai découvert à l'abandon,
En braconnant par hasard,
J’ai poussé sa porte entr'ouverte,
Il m'a ébloui,
J’en ai arraché une ronce
Pour la planter en bas,
Elle en est morte
Pour avoir eu trop d'eau.
Mon jardin est à vendre,
Je veux celui d'en haut !
Je préfère mille fois
Me piquer les doigts
Que de cueillir sans peine
Des fleurs sans parfum
Et des fruits sans graines !

Oh ! Mon beau jardin d'en haut !
Si tu le veux, je te protègerai
Contre les chacals et les vautours.
Pour que nul ne te piétine plus jamais,
Avec une solide chaîne,
Je fermerai ta porte à double tours
Et dans ta terre dure et chaude,
J'userai ma bêche en bois d'olivier.
Furenso Fracachi,
Avec l’aimable autorisation de l’auteur

Aucun commentaire: