26 févr. 2011

Un Numide en Amérique du Nord - 95 -

Retour à Berlin … -2-
De Germania aux mondes obscurs

Le Numide, prend une profonde inspiration et poursuit par un ‘’en effet’’, visiter le monde souterrain de Berlin c’est faire un voyage dans le temps et dans le passé. C’est aussi imaginer ce que les civils Berlinois ont enduré lors des bombardements des alliés et l’avancée des troupes Russes, Américaines, etc. protégées par des chars et des half-tracks. Ce n’est pas pour rien qu’ils désignent l’accès à ce bunker par le vocable ‘’Gesundbrunnen’’ qui veut dire la porte de l’enfer. De nos jours il reste quelque chose de cet enfer -  obscurité - froid - humidité - exigüité. Selon le guide, Dietmar Arnold, qui nous a promenés dans les galeries, ce lieu est devenu, durant la guerre froide et même de nos jours, un abri anti-aérien entièrement conservé qui pourrait servir de refuge à 1300 personnes. Peux-tu me dire où cela se trouve exactement ? Certainement, il faut d’abord savoir que c’est dans  le quartier de Wedding. Durant la guerre froide c’était le quartier français. De nos jours il est l'un des plus pauvres de Berlin. C'est là oû se cotoient aussi bien des Allemands, des Turcs que des Moyens Orientaux. C’est pour ça qu’ils l’appellent la porte de l’enfer ? Arrêtes avec les amalgames. Ça n’a rien à voir. J’aimerais revenir à Dietmar Arnold. Cet allemand est un MONSIEUR qui est à la recherche de bunkers et de galeries dans le sous-sol berlinois. Il passe sont temps à interroger les témoins vivants et il est passionné par ces anciens lieux. Il veille à ce qu’ils ne tombent pas dans l'oubli. Qu’y a-t-il de si particulier dans ce lieu qui semble te passionner autant que ce guide ? À titre indicatif, une galerie de photos qui montrent qu’au lendemain de la seconde guerre mondiale Berlin était un paysage de ruines. Des centaines d’immeubles détruits et, sur les 4,3 millions d´habitants d´avant-guerre environ 2 millions vivent encore dans la ville. Il faut aussi se rappeler qu’à la fin des années 1930, Hitler rêvait de bâtir un nouveau Berlin qu’il voulait nommer ‘’Germania’’. Que s’est-il passé par la suite ? D’abord il a rasé des quartiers entiers pour la construction de nouvelles routes et des monuments à la gloire du Reich et ensuite les bombardements de la fin de la guerre ont enterré ce projet. Mais quelques vestiges existent encore dans ces souterrains.
Ferid Chikhi

22 févr. 2011

Un Numide en Amérique du Nord - 94 -

Retour à Berlin … -1-
Les mondes obscurs
Le Numide, récemment tu es retourné à Berlin pour une courte visite, qu’est-ce qui t’a accroché ? Parles moi des moments forts que tu as vécu et que tu as apprécié ; je sais que pour toi c’était comme un retour aux sources C’est vrai et c’est tout comme, mais je préfère les garder pour moi, sans pour autant en faire un ou des secrets. Il ya  des choses, des moments de vie, des instants qui se savourent en solo et que l’on ne partage pas. Par contre il y en a d’autres ou du moins quelques-uns que l’on offre ou si tu préfères que l’on propose à celles et ceux qui seraient intéressés de les vivre à leur manière et selon leur rythme. Parles moi de l’un de ces moments … Par exemple j’ai été fort impressionné par le Berlin sous terrain ’les mondes obscurs’’, un vrai bunker de la seconde guerre mondiale. Es tu sérieux ? Absolument, même l’organisme qui le gère dit que des centaines de personnes passent devant une porte verte en métal de la station Gesundbrunnen, sans imaginer qu’elle ouvre sur d’immenses espaces porteurs d’Histoire. Ce qui m’a le plus impressionné ce sont les thèmes présentés : les images des bombardements et celles des abris civils alors que les objets collectés, par-ci et par-là, sur toute la ville de Berlin montrent à quel point, d’une part ils étaient de pointe et d’autre part malgré le feu, et le temps il en reste une partie de bien conservée. Mais un musée n’est-il pas fait pour montrer des objets des temps anciens ? Bien sur, que oui ! Cependant, la conservation de ceux-ci montre on ne peut mieux qu’ils étaient de bonne qualité. Pour illustrer mon propos je te dirai que j’ai vu le système de transmission des informations par une canalisation (tuyauterie) '' le fameux système pneumatique'' qui déjà à l’époque montrait les progrès faits par l’Allemagne et qui lui a servi en temps de guerre. Il a été opérationnel de 1865 à 1976. Il mesure 400 kilomètres et c’était déjà à cette époque le moyen le plus moderne de distribution du courrier (lettres et cartes postales). De nos jours il ne reste plus que quelques stations. Les autres ont été démantelées. Ce système a fait les beaux jours des puissances de l’Alliance Atlantique. Il a pour origine, comme pour beaucoup d'autres inventions du siècle dernier, le génie allemand. Mieux encore, l’on sait que l’appréciation de l’architecture se fait surtout de l’extérieur -  immeubles – maisons, etc. -  mais on ne pense jamais à apprécier ce qui ne se voit pas, par exemple, le système d’évacuation des eaux usés. C’est un autre modèle de réussite que l’on peut observer au niveau des centaines de kilomètres de canalisations placées sous la capitale allemande. Mais, dis moi Le Numide, ce que tu dis est valable pour toutes les villes modernes. Tout à fait d’accord, cependant, on connait celui de Paris par ‘’Jean Valjean - Les Misérables'’ et on ne sait rien de celui de Berlin. Il faut apprendre à le connaître pour comprendre ce qu’il recèle comme histoires et Histoire. Si je comprends bien cette visite n’était pas seulement en relation avec ce que tu me dis il y avait autre chose dans ce bunker !?   Oui ! Tu veux parler des traces laissées par Hitler !? …
A suivre
Ferid Chikhi

13 févr. 2011

Un Numide en Amérique du Nord - 93 -

Aux polémarques de ce monde ...
Je fais le rêve …
Le Numide, les pays sud méditerranéens et arabes sont en ébullition, la Tunisie, l’Égypte, l’Algérie et plus loin dans le golfe arabe, le Yémen, vivent des moments de changements simultanés, comment décryptes-tu ces événements ?
Ça fait presqu’une décennie que je ne m‘intéresse plus à la politique mais j’observe ce qui se passe et je me dis ‘’tout à une fin’’. À mon avis, il y a plusieurs facettes à considérer quant à ces changements. Ils sont d’autant plus forts que les pays régulateurs ne les ont pas anticipés et ceux qui les vivent ne s’y attendaient pas. Comment peut-on expliquer ce que beaucoup qualifient déjà d’effet dominos ? Je ne partage pas cette perspective parce que les statuts de ces pays sont certes semblables mais pas identiques, même si à première vue il s’agit de dictatures et de régimes totalitaires. Le processus est le même du fait que chaque fois que l’ambition démesurée, la cupidité et la corruption ont pris la place de l’esprit de sacrifice, du dévouement et de l’abnégation, les peuples se sont révoltés et les gouvernants ont été déchus. Pourtant, les rêves des plus démunis sont faciles à combler. Quels sont-ils ? Selon moi, le premier est celui de la dignité, suivi de la justice, du bien être et ensuite de la paix.  Il suffit de peu de choses pour les réaliser. Mais les puissants de ce monde trouvent que c’est utopique et pour leurs servants que c’est inutile. J’ai récemment lu ces vers de Jacques Grand’Maison un sociologue, théologien, prêtre et écrivain québécois, il parle du rêve qu’il fait.
Je fais le rêve que partout sur la terre des enfants,
Au nom de la vie, de sa beauté, de sa grandeur,
Se lèvent, se dressent et crient résolument,
Du fond de leur âme, de leurs désirs pleins d'espoir :
Arrêtez vos guerres, vous les grands et les puissants,
Arrachez la haine et la revanche de vos cœurs,
Vous tous terroristes et militaires de l’horreur
Qui humiliez, massacrez, tuez tant d'innocents. …
C’est un rêve que je partage et j’invite tous les polémarques à le méditer…
Ferid Chikhi

5 févr. 2011

Un Numide en Amérique du Nord - 92 -

 L’Oralité : adages, proverbes, dictons … -4-
Structuration de l’identité et formation de la personnalité
Le Numide, pour conclure sur ce chapitre, quel serait selon la bonne conclusion. Les maîtres mots pourraient être en lien avec le commencement et la fin, les valeurs, la vie, le regard des uns et des autres sur ce qui les entours et le mieux serait ces proverbes, adages et maximes qui constituent le cadre de référence des gens simples et transparents par leur sincérité.

Lorsque tu vins au monde, tout le monde était content et tu pleurais
Vis de telle sorte que lorsque tu mourras, tous pleureront et tu seras heureux.
La valeur de la jeunesse, c’est un vieux qui te la donnera.
La valeur de la richesse, c’est un pauvre qui te la donnera
La valeur de la vie, c’est un mort qui te la donnera
Le pessimiste regarde les épines et ne voit pas la rose
L’optimiste regarde la rose et ne voit pas les épines.
Mais, le Numide,  est-ce possible et faisable de se référer à un tel cadre de référence alors que d’autres ne le partagent pas. À mon sens, Oui ! Parce que ceux qui cherchent à apprendre et à savoir tout au long de leur existence sont différents par leur singularité des partisans du moindre effort, les moutons.  
Ferid Chikhi