7 mars 2013

Un Numide en Amérique du Nord - 182 -

Différences, diversité, convergences -2/3-
L'être, la non-violence, la démocratie, le dialogue 
Il est évident que je ne peux parler de Gandhi et de Chaplin sans citer Einstein, une autre personnalité de référence de la même époque mais reconnaissons que pour ce dernier il fait autant partie de l’environnement de ‘’Madame et Monsieur tout le monde’’ que les autres mais avec une certaine sensibilité que chacun lui réserve.
Par contre, je suis convaincu que Jean Paul Sartre, parce que plus philosophe, plus essayiste n’intéresse pas le commun des mortels, pourtant, né le 21 juin 1905 à Paris et décédé le 15 avril 1980, il était un brillant écrivain, un dramaturge doublé d’un romancier et compléter par un nouvelliste. Il était bien engagé politiquement et considéré comme le père de l’existentialisme français. Sartre s’est notamment interrogé sur les modalités de l'être. Il en a retenu trois : l'être en-soi, l'être pour-soi et l'être pour autrui. Il a publié une autre réflexion l’Etre et le Néant en 1943 et il a considéré qu’«Il n'y a pour une conscience qu'une façon d'exister, c'est d'avoir conscience qu'elle existe». Il est de ceux qui ont créé la passerelle entre l’Existentialisme et le Marxisme.
Il a soutenu la révolution cubaine et n’a jamais caché son intérêt pour Fidel Castro et Che Guevara. Il en a fait de même avec la révolution algérienne en mettant de l’avant la détermination courageuse, consistante et tenace du Peuple Algérien d’accéder à l’indépendance.
Il est de ceux qui ont dénoncé la torture et lors du procès des réseaux de soutien au Front de Libération Nationale il a déclare être lui aussi ‘’porteur de valise du FLN’’.
En mai 1968, il a co-présidé le Tribunal Russel constitué d’intellectuels, de militants et de témoins à charge qui ont condamné les guerres et notamment celle des USA au Vietnam.
Même s’il était plus âgé que lui de 23 ans, il a connu et a rencontré Che Guevara. Ce dernier, né le 14 mai 1928 a été assassiné en octobre 1967. En raison d’affirmations sur de possibles exécutions d'innocents, El Che demeure l'objet de différends entre historiens. Alors qu’il étudiait en médecine, il pris le temps de sillonner l'Amérique latine. Il y découvre la pauvreté que la majorité  des populations vit. Il se rend au Guatemala pour découvrir les réformes entreprises par le Président Jacobo Arbenz Guzman renversé par un coup d’état fomenté par la CIA.  
En 1959, il se rend à Cuba et finit par devenir un des dirigeants les plus en vus de la révolution. Il a participé au renversement de Batista. Suite aux observations qu’il fit lors de son périple, il conclue que, pour venir à bout des inégalités socioéconomiques, seule la révolution était en mesure de réduire les inégalités.
En 1965, il dénonce l’exploitation du tiers monde par les deux blocs de la guerre froide.  Il quitte Cuba et se rend d'abord au Congo et en Bolivie. Dans ce pays l'armée bolivienne le capture et l’exécute sous  la supervision de la  CIA.
Sartre et El Che ont œuvré chacun à sa manière et chacun avec ses moyens pour les indépendances des pays sous occupation coloniale et l’autodétermination des peuples à prendre en charge leurs destins, ils ont appelé à la liberté et à la paix dans le monde.                  
Parlant de paix, il est impensable de ne pas citer Tenzin Gyatso, 14ième  Dalaï lama, né le 06 juillet 1935, il est Nobélisé (PAIX) en 1989. Il a déclare si ’’le mouvement pour le Tibet a attiré un large soutien mondial, c'est en raison des principes universels que le peuple tibétain a incorporés dans sa lutte.  Ces principes sont la non violence et la démocratie, le dialogue, le compromis, le respect des préoccupations sincères des autres, et de notre environnement commun’’. Le Dalaï Lama s' exilé en Inde oû il a créé le gouvernement tibétain en exil qu'il dirigera jusqu'en mars 2011, date de sa retraite politique. Il est considéré comme le plus haut chef spirituel tibétain, et par la plupart des Tibétains comme une émanation de Tchènrézi, le bodhisattva de la compassion. (...). 
Ferid Chikhi