4 janv. 2014

Un Numide en Amérique du Nord -208-

Religions, guerres, et nature. 
Nous sommes le 04 janvier 2014. Il est 11 :00. Le ciel est bleu. La chaussée est humide et les trottoirs sont toujours enneigés. La température a grimpé à moins (-) 8 degré centigrades. C’est meilleur que le moins (-) 28 d’hier. Nous avons gagné 20 degrés. Un peu de vent mais rien de méchant. La nature a sa force que personne ne peut contrecarrer. Elle a ses hauts et ses bas. Elle nous surprend par sa versatilité. Elle nous étonne, nous ébranle, nous perturbe … mais elle nous conforte et nous réconforte, elle nous enlace et nous cajole, elle nous apaise à son gré. Elle nous donne l’impression de nous aimer mais elle peut aussi nous donner l’impression de nous détester. Qui peut en faire de même ? Les guerres ? Les religions ?
Des valeurs et des Croyances … -1-

Les guerres. Oui ! LA GUERRE a toujours été une affaire, d’hommes. Elle est le chemin le plus simple et le plus rapide pour dominer l’autre, l’ennemi, l’adversaire ... le faible, le démuni … elle spolie l’homme de ses richesses et bien entendu de ses femmes. Parfois, c’est pour elles que des guerres ont été menées. Troie en est le plus bel exemple. Les polémarques ont toujours régné en maîtres absolus.
Plusieurs diront que c’est exagéré … Oui ! Ça l’est, mais sans pour autant que cela soit déraisonnable. Les rapports entre elle et l'homme s'ajustent, s'équilibrent ... la question du pouvoir cherche une ou de nouvelle(s) définition(s) ... avec un fondement non seulement égalitaire mais aussi équitable.
Des valeurs et des Croyances … -2-
Pour ceux et celles qui se demandent si j’étais devenu défiant à l’endroit de la religion, athée  ou encore agnostique ? Je réponds que chacun à ses raisons, bonnes ou mauvaises, de penser et de croire ce qu’il veut. Pour ce qui me concerne je pose des questions et je tente de proposer des réponses en tenant compte de ma connaissance, de mon savoir, de ma recherche … émettre des hypothèses permet de valider des faits, de confirmer des évènements … et se poser encore des questions, n’est ce pas ainsi que l’on trouve des réponses ?
Il fut un temps où les femmes étaient poussées vers les chaînes de production avec le silence complice des hommes du culte qui veillent à ce qu’elles ne perdent pas leurs qualités premières, celles d’être pleinement dans leur rôle de ‘’reproductrices’’.  Les données changent et … elles finissent par prendre part à l’amélioration du budget familial.
Des valeurs et des Croyances … -3-
Les guerres continuent de prendre les hommes - paysans et ouvriers - et même des femmes. Les ''ménagères'' quittent peu à peu leurs tâches traditionnelles pour l'usine afin de continuer à produire, non pas et seulement, les textiles et fabriquer des uniformes, mais aussi, de l'armement (travail traditionnel d'hommes) et/ou d’offrir des soins aux blessés sur les champs de batailles. 
Elle conquiert petit à petit le moindre espace inoccupé ou déserté par l’homme ; elle se libère de plus en plus ... Les écoles s'ouvrent et accueillent les plus jeunes pour des apprentissages manuels mais aussi et surtout l'acquisition du savoir ... les aires publiques se féminisent ... la femme prend conscience de sa place, de son apport et de sa participation au développement de la société.
Les traditions, les us et coutumes volent en éclats devant le bulldozer industriel et la modernité, même si quelques-unes persistent et résistent.
(…) En 50 ans la révolution tranquille, la société québécoise, grâce, en grande partie, à ses femmes, a déjà conquis le 21ième siècle … certes il reste beaucoup à faire pour et par les plus jeunes, mais ça sera plus facile que d’échapper à la main mise du Pater, du religieux du coin de rue et ... du machisme ambiant.
Ferid Chikhi
Le jeudi 14 novembre 2013, une organisation féministe a pris son envol. PDFQ - Pour les droits des Femmes Québec.  www.PDFQuebec.org ‘’Groupe féministe, citoyen, mixte, non partisan qui fait appel à celles et à ceux qui, comme nous, soutiennent inconditionnellement la société démocratique et laïque’’. Des hommes sont invités à y prendre part comme sympathisants. Voilà une innovation que seules les femmes du Québec sont capables d’initier.