8 mars 2014

Un Numide en Amérique du Nord - 211 -

Quatre Maghrébines à la conquête de l’électorat Québécois
Alors que le monde célèbre la journée internationale de la femme, le Québec est en mode électoral. Il y a quelques semaines le parti Libéral Québécois a exclu de ses rangs Mme Houda-Pepin, la seule députée musulmane élue depuis 20 ans. Le parti québécois a fait le choix de faire confiance à quatre maghrébines.   
Vendredi matin, l’auteure d’origine algérienne, Djemila Benhabib a été investie dans la circonscription de Mille Îles, au Nord de Montréal et l’après midi, c’est dans une salle comble de l'Auberge Royal Versailles de Montréal et en présence de sympathisants parmi lesquels un grand nombre d’Algériennes et d’Algériens, que la Première ministre sortante du Québec, Mme Pauline Marois envoi un message sans ambigüité en choisissant trois femmes d'origine maghrébine : la juive sépharade Évelyne Abitbol (Acadie) et les musulmanes Yasmina Chouakri (Anjou-Louis-Riel) et Leila Mahiout (Bourassa-Sauvé).
Mme Marois, dira :‘’Elles ont choisi d'appuyer la laïcité de l'État parce qu'elles veulent plus d'intégration... l’équipe que nous sommes en train de constituer est remarquable, non seulement par la qualité des personnes qui la composent, mais aussi par leur attachement indéfectible pour le Québec’’.  
Yasmina Chouakri est politicologue, actuellement responsable du volet femmes à la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes. Elle est aussi chercheure associée à la Chaire de Recherche sur l'Immigration de l'UQÀM. La Québécoise d'origine algérienne tentera de se faire élire dans Anjou-Louis-Riel.  ‘’Le Parti québécois est le seul parti engagé à poursuivre la laïcisation des institutions québécoises, en favorisant une intégration citoyenne et non communautariste’’ a soutenu Mme Chouakri.
Évelyne Abitbol ancienne directrice des relations gouvernementales et affaires publiques à l’Université Concordia 1997 à 2009, actuellement vice-présidente aux stratégies et affaires publiques de la firme Saga, elle a participé à plusieurs comités et forums citoyens tournés vers les relations culturelles internationales. Elle s’est donnée pour mission entre autres ‘’d’expliquer aux personnes issues des communautés culturelles, si nécessaire «dans leur langue», les tenants et aboutissants du projet de loi 60. « Une par une, on leur expliquera. ‘’ Mme Abitbol est lauréate du trophée Femmes arabes pour sa contribution exceptionnelle à la société québécoise.
J’ai choisi de relever ce défi
Leila Mahiout, consultante en gestion des systèmes d’information et titulaire d’un diplôme universitaire en génie informatique, elle agit également à titre de directrice des relations publiques au Festival du Monde Arabe de Montréal. Candidate dans Bourassa-Sauvé, Leila Mahiout dira que ‘’le PQ m’a proposé d'autres circonscriptions plus réceptives aux souverainistes.  Mais j’ai choisi de relever ce défi pour parler notamment de laïcité avec les nouveaux arrivants. La laïcité est un instrument que le gouvernement doit avoir pour pouvoir réaliser ses missions dans la sérénité.’’
Tout en reconnaissant que les circonscriptions où les quatre seront candidates ne seraient pas faciles à arracher à l'emprise des libéraux, la chef Péquiste a fait remarquer que ‘’nous savons que c'est difficile mais vous avez vu la motivation de ces femmes et de l'équipe qui est ici. Ce sont des gens qui viennent de ces différents comtés et moi j'ai de l'espoir pour la suite des choses’’. Elle ajoutera  ‘’Yasmina, Leila et Évelyne sont des femmes de grandes compétences, impliquées aux plans professionnel et citoyen, dans des domaines aussi variés que les communications, l’éducation, l’immigration et la condition féminine. Toutes ont choisi de vivre au Québec, là où l’égalité entre les femmes et les hommes ainsi que la laïcité de l’État constituent des valeurs fondamentales’’.
Pauline Marois s'est dite emballée par l’arrivée de nombreuses candidates qui viennent renforcer l’équipe du Parti Québécois et croit que les Québécois le seront aussi. «Yasmina Chouakri, Leila Mahiout et Évelyne Abitbol se joignent à une équipe de femmes dynamiques qui apportent tout un vent de fraîcheur à notre vie politique.
«Elles sont impressionnantes. Elles ont fait le choix du Québec. Elles ont fait le choix d'appuyer la neutralité et la laïcité parce qu'elles veulent plus d'intégration pour tous ceux et celles qui choisissent de venir vivre au Québec.»
Dans la salle où s’est déroulée l’investiture, l’émotion était au rendez vous. À chacune des présentations de ces dames, les Algériens présents ont exprimé leur fierté. L’un d’entre-eux témoignera de leur détermination ‘’talentueuses, intelligentes et articulées elles ont su s’intégrer. Elles ont relevé le défi de l’intégration à la société d’accueil plutôt que de vivre en sa marge. Ce sont des modèles à suivre par les jeunes de l’immigration algérienne.’’
Ferid Chikhi

Message
Bonjour à toutes et à tous.
Je vous félicite pour votre parcours  votre courage et votre détermination à vouloir apporter un vent nouveau à la communauté Québécoise!
Je suis une algérienne qui vit dans le nord de la France depuis une bonne dizaine d'années.
Ceci est un message de soutien à votre cause.
Avec toute mon admiration 
Atika Khetim