10 mai 2015

Un Numide en Amérique du Nord - 240 -

Des murs virtuels ou des débats virtuels
Digest : Ce que nous disent les réseaux sociaux.
Ils sont étonnants et même souvent prodigieux, ces thèmes et ces sujets qui, au cours d’une seule semaine, réunissent sur un mur virtuel, ce qui est qualifié de participants aux réseaux sociaux. Des personnes d’âges différents, de formations diverses et singulières, d’expériences de vie variées. Généralement, c’est tellement disparate que cela parait presqu’invraisemblable. Et dire que chaque semaine, pour ne pas dire chaque jour, des milliers de sujets avec des thèmes particuliers sont discutés et font souvent l’objet d’échanges controversés et quelques fois très durs.
Sur un mur virtuel il arrive des moments ou les sujets abordés deviennent des anecdotes, des histoires à dormir debout… mais les auteurs des avis et autres commentaires arrivent à les rendre
presque vrais. Ils sont importants d’une part par la grandeur des personnes avec qui l’échange des informations s’opère, leurs connaissances, leurs expériences, leurs qualifications… et d’autre part, par la petitesse de certains, imbus de leur personne, ignorants de leur propre ignorance, de leurs méconnaissances et de leur médiocrités ; ils ont l’avantage de pouvoir  s’exprimer par des stupidités et des idioties, des inepties et inanités qu’ils débitent à des moments où vous y attendez le moins. L’avantage du virtuel est qu’il laisse la grande possibilité à tout un chacun de dire ou de retirer les récalcitrants de leurs murs mais pas de celui des autres ‘’amis virtuels’’.
L’expression par l’écriture devient importante, intéressante, parfois savoureuse, souvent interpellant… par les opinions et les commentaires de celles et de ceux qui sont pour ou contre, par la concision, la clarté et par ailleurs par le brouillon et le bouillonnement des idées qui épousent les mêmes vues que les vôtres ou au contraire sont divergentes.
Récemment, ces thèmes allaient dans tous les sens. Ils ont passé en revue, de manière succincte et résumée, le rôle et la présence des grandes puissances occidentales dans la reconfiguration du monde, des spécialités culinaires de  la région sud de l’Aurès, les images de certaines femmes voilées voleuses de profession, la manipulation maladive de certains médias occidentaux, les assassinats politiques, les définitions de la démocratie selon des intellectuels des pays occidentaux, la signification des tatouages berbère et leur origine
Prenons-en quelques-uns dans l’ordre de leur apparition sur la toile…
1)      Passer le relais pour garder la main…
Le rôle et la présence des grandes puissances dans des pays qui n’ont rien fait d’autre que prendre position contre des politiques qui ne leur conviennent pas. Et, bien, là où les USA et la GB ont foutu la M...De... c’est au tour des Français de rappliquer pour prendre la suite… afin de nettoyer les saletés laissées par les premiers. Au moment où ils tentent de se retirer de là où ils ont eux-mêmes foutu la pagaille. Ça se nomme passer le relais pour garder la main.
2)      L’évocation de certains plats devient une provocation 
La ‘’provocation’’ - parce que c’était ressenti comme un acte de provocation - perpétrée par l’un d’entre nous, lorsqu’il nous a proposé rien de moins qu’une spécialiste culinaire de la région Sud-Est de l’Aurès - la vraie Hassoua -  c'est du feu! À tel point que je lui ai demandé d’arrêter de nous mettre l’eau à la bouche….
3)      ''Les femmes voilées presque toutes les mêmes''
Les images de certaines femmes voilées, expertes en vol de bijouterie. Elles sont ''presque toutes les mêmes'' et ‘’hacha limatesthalhache... exceptions faites de celles qui ne le méritent pas’’. Elles font tout en douce... et en dessous. En tout cas je récuse tous ceux et toutes celles qui brandissent l'Islamophobie comme bâillon.
4)      Les médias occidentaux et la bêtise institutionnalisée
Les médias occidentaux savent tout et ils savent manipuler leurs téléspectateurs, leurs auditeurs et leurs lecteurs, convaincus qu'ils ne seront jamais découverts. Ils pensent les leurrer mais en fait ils ne mentent qu'à eux-mêmes... Ils sont devenus comme les hommes politiques à qui l’on demande ‘’Quand dites-vous la vérité et quand mentez-vous ?’’. Et lorsque la bêtise s'accompagne de l'idiotie c'est la stupidité qui règne.
5)  Les assassinats politiques des Algériens
Le rappel de l’assassinat de feu Mohamed Seddik Benyahia, un moment fort pour celles et ceux qui  se rappellent de lui alors qu'il était Ministre des Affaires étrangères. Il faisait preuve d’un grand sens de la diplomatie. Mais ce dont toutes et tous se rappellent c'est qu'il avait été avant cela Ministre de l'Enseignement Supérieur. C’est lui qui a été à l'origine de la réforme universitaire et fit un trait sur l'enseignement selon le modèle hérité de la colonisation. Il organisa la Démocratisation de l'Enseignement Universitaire... Il facilita la création des Œuvres Universitaires... Les Irakiens en abattant l'avion qui le transportait on en décidé autrement. Pourtant, il se rendait à une rencontre pour la paix.
6)      La corruption
Sa principale prémisse réside dans la perte des valeurs familiales et celles des principes démocratiques, d’honnêteté, d’intégrité et de respect de soi et des autres… dispensés par le système éducatif. Les fondements de ce fléau se trouvent aussi dans la défiance à l'endroit de la justice...  Pour y remédier il faut réformer complètement le système éducatif, en le mettant au diapason de ce que font les pays les plus développés... Sans quoi il n'y aura aucun redressement même avec des médiateurs, des conciliateurs ou des lobbyistes. Ils s'abreuvent tous à la même fontaine
7)      Quelle démocratie pour quel pays ?
La définition de la démocratie vue du Québec, par des Québécois à qui j’ai dit que j'ai connu plusieurs formes de démocraties... avec des partis uniques, du bipartisme et du pluripartisme... ne fait pas tellement débat en raison du fait qu’elle considérée comme acquise et irréversible. Cependant, la course à la chefferie péquiste, me fait rappeler celle d'un parti où plusieurs idéologies, plusieurs doctrines et plusieurs courants se disputent un brin de pouvoir et je suis vraiment curieux d'arriver à la fin du parcours.
J’observe que des ingrédients, qui dans de telles situations font la différence, sont en déficit : Le grain de sel ainsi qu’un véritable manque de ressourcement... J’ai donc décidé de m’assoir sur la ''rive gauche du fleuve’’ pour observer ce qu'il charrie... Le spectacle est magnifique et l'expérience enrichissante.
Mieux encore, je prends le temps de me questionne sur les capacités militantes des hommes et des femmes de ce parti pour nous donner une autre cheffe !? J’ai la nette impression qu’ils ne savent plus où donner de la tête tant le leadership est superficiel mais j’aimerais aussi me tromper... J’en parle comme ça parce que j’ai vécu dans une démocratie qualifiée de ''populaire'' et dans une démocratie qualifiée de ''directe''. Je vis dans une démocratie dite ''représentative''... mais croyez-en ma petite expérience : Le citoyen s'exprime mais il n'est pas écouté... et c'est là que réside le problème.... Le seul moment où il est ''entendu'' c'est lorsqu'il sort dans la rue... Et, là encore, des lois sont en cours d'examen pour l'en empêcher.
8)      Les signes sur le corps
La signification des tatouages des femmes berbères, pour certains, viendrait de l’époque de la propagation du Christianisme. Or, celui-ci n'avait pas besoin de se propager en Algérie et l'Histoire démontre par des faits et des évènements réels et bien authentifiés que ce sont les Amazigh qui l’ont propagé en Europe par St Augustin et bien entendu par le second Pape après St Pierre en l'occurrence Victor 1er. Les missionnaires chrétiens, et autres Pères Blancs de la colonisation française ont, bien entendu, tenté la voie du prosélytisme mais cela n'a pas donné grand-chose, l'Algérie est restée Musulmane et les tatouages sont connus comme étant ante christianisme  et antéislamiques.
Comme je le disais au début de ce propos, sur un mur virtuel il arrive des moments ou les sujets abordés deviennent des anecdotes, des histoires à dormir debout… mais les auteurs des avis et autres commentaires arrivent à les rendre presque vrais. Cela à l’avantage de ne jamais être effacé mais pourraient être supprimés, ils ont aussi l’avantage de constituer un déclic pour un réveil en sursaut qui pourrait rendre le tout réel même si la distance du virtuel est indéchiffrable.
Ferid Chikhi