11 juin 2015

Un Numide en Amérique du Nord - 244 -

Islamophobie V/o Musulmanophobie au Québec
Depuis une décennie le concept d'Islamophobie a fait le tour du monde. Au Québec il a été introduit depuis le fameux projet de loi 60. Il est défini comme étant l'exclusion, la discrimination et la stigmatisation des musulmans. Mais, les Québécois savent-ils que la majorité des musulmans est victime collatérale de ce concept ? Alors parlant de Musulmanophobie et essayons de comprendre d'où cela vient et qui cela touche-t-il ?
Alors que le gouvernement libéral vient de déposer de nouveaux projets de lois contre la radicalisation, etc. Peut-on dire que tous les aspects de la problématique de l'intégration des immigrants sont pris en considération ?  Considérant juste un point crucial qui occupe les esprits depuis quelques années. Le Islamistes !? Ils sont là. Ils sont venus de partout de ce monde arabo musulman en état avancé de déliquescence et veulent imposer leurs lois au sein
d'une société qui les a accueillis sans se poser trop de questions. Ils disent qu’ils ont choisi de vivre comme le prophète de son vivant dans un pays de libertés.  Ils se qualifient de Salafistes et prônent l’idéologie Wahhabite. Ils s’autoproclament les représentants de tous les musulmans vivant en terre étrangère à l’Islam. Ils se regroupent en communautés pratiquantes de rites, d'us et de coutumes religieux méconnus, y compris, dans leurs sociétés d’origine. Ils s'imposant des principes de vie sociale ostracisant les femmes, les minorisant et les rendant coupables de tout progrès non conformes aux dogmes du Salafisme et de l’idéologie Wahhabite.
Au Québec, ils se disent victimes de rejet et culpabilisent toutes celles et tous ceux qui refusent leurs règles et toutes celles et tous ceux qui critiquent ces pratiques d’un autre temps.  Ils refusent le mode de vie de la société d’accueil et vont jusqu’à exiger que celle-ci respecte des lois ,,chariisées’’  qu’ils qualifient de purificatrices parce que - semble-t-il - d’essence divine. Les citoyens du pays d’accueil sont interpelés et souvent outrés par ces pratiques, soi-disant, religieuses. Ils observent qu’il s’agit plus de régression et de dérives pouvant faire dérailler le projet de société qu’ils développent et font évoluer depuis des décennies pour ne pas dire des siècles.
La majorité silencieuse des musulmans
Les citoyens du Québec observent et cherchent à comprendre le comportement social de ces ‘’islamistes’’ et constatent que ce ne sont pas tous les Musulmans mais seulement des groupuscules bien visibles par leur accoutrement qui s’ostracisent et réagissent à ''l’Islamophobie ambiante'', au racisme et à l’exclusion œuvre disent-ils de toutes celles et tous ceux qui s’étonnent de cet état de faits.  Quelques Musulmans, de la grande majorité musulmane silencieuse, s'expriment et se désolidarisent de ces groupes qui pratiquent le communautarisme. Cette majorité reste silencieuse parce que bien intégrée, productive et surtout acceptant les lois portant, entre autres, l’égalité des droits entre les femmes et les hommes, la séparation de l’État et de la religion…
Les médias, les observateurs, les analystes, les chercheurs et les partis politiques… se questionne sur le silence de cette majorité à chaque évènement  contre productif, violent, agressant et sortant des normes sociales du Québec.  En fait, elle n’est sollicitée que par intermittence pour exprimer son avis, son opinion, ses idées… Mais ce sont généralement des relais, qui pour des commodités sordides, sortent du néant et s’érigent en spécialistes de la question enfonçant encore plus le clou du rejet.
Ce sont encore, des islamistes ‘’Bon Chic Bon Genre’’ (BCBG), qui s‘autoproclament représentants de tous les ‘’musulmans’’ qui sont mis de l’avant et passent leurs messages de victimes, de cibles et de souffre-douleurs subissant l’exclusion de la société d’accueil et de tout le monde Occidental. 
Pourtant, personne ne peut ignorer que ce sont ces mêmes islamistes clamant et dénonçant leur exclusion et leur victimisation qui ont généré la rupture entre les musulmans, leur religion et les Québécois.  Souvent par leurs attitudes provocatrices,  leurs actes anti citoyens et antisociaux, ils attirent l’attention du reste de la société et poussent à la constitution de groupes anti Islam criant à l’invasion de leur pays par les musulmans…  la Musulmanophobie s’installe. Tous les musulmans y compris les non pratiquants, les athées, les agnostiques, etc. sont mis dans le collimateur de l’exclusion.
Dans un tel contexte quelle solution les élus et les gouvernants du Québec pourraient mettre en œuvre pour amener toute la société d’accueil à éviter les amalgames entre la majorité des musulmans comme partie citoyenne bien intégrée à la Société Québécoise et refuser que la minorité des islamistes la représente ? Sont-ce ces nouveaux projets de lois du gouvernement libéral qui seront la solution tant attendue ? Le doute persiste et il est grand.
Ferid Chikhi
===============================================
NB : Cette réflexion a été aussi publiée sur le journal électronique  VIGILE
http://vigile.net/ISLAMOPHOBIE-V-o-MUSULMANOPHOBIE

Ci-après sont reproduits quelques commentaires et ma réponse

Ferid Chikhi, 15 juin 09h37
Bonjour,
Je tiens à remercier la rédaction de Vigile d’avoir accepté de publier ma petite réflexion.
Je soutiens et je maintiens qu’il faut dénoncer sans arrêt ces groupes extrémistes qui ont pignon sur rue avec l’assentiment de certains gouvernants pour ne pas dire ceux du gouvernement actuel et des partis soi-disant de gauche qui les accueillent dans leurs rang.
Je n’omettrai pas de souligner aussi le soutien et l’ouverture qu’ont envers eux - à quelques exceptions près - les médias lourds (TV, Radio et quotidiens à gros tirage) qui font dans une rectitude politique souvent dangereuse pour la cohésion citoyenne non seulement du Canada mais aussi du Québec.
Messieurs Perron et Bouthillette, je vous remercie pour votre sens du discernement et l’expression de votre compréhension.
Mme Suzy K, votre propos est la démonstration que les amalgames restent des raccourcis que je dénonce. Je ne suis ni intégriste, ni islamiste et encore moins anti chrétien ou anti juif. Mes amis chrétiens (Ici au Québec et ailleurs dans le monde ( Je nommerai entre autres : Jean Pierre Molinaro, Philippe Lecourtier, Jean François Tremblay, Aline Savoy ou encore Christiane Vaillancourt) et mes amis Juifs (Daniella Karsenty, Simon Karouby, Joseph et Dina Levy...) peuvent le confirmer. Cela pour dire que l’on peut tout rapporter à soi, cependant ce n’est pas de soi qu’il s’agit mais de la société et des effets des apports nouveaux qui menacent son harmonie et son équilibre.
C’est dire aussi qu’aujourd’hui, au nom d’une immigration ’’incontrôlée’’, des communautés sans lien avec les valeurs universelles du vivre ensemble, sont accueillies par le Québec et aussi paradoxal que cela puisse paraître, au lieu de vivre parmi les Québécois, préfèrent se ghettoïser avec le soutien de certaines municipalités et gouvernants convaincus de bien faire. Alors faut-il s’étonner que des images choquantes, agressantes et souvent accompagnées de gestes, d’attitudes et de comportements agressifs soient observés ?
M. Perron, en quelques mots vous avez résumé ce que pense la majorité silencieuse des musulmans venus au Québec pour fuir les monarques, les dictateurs et les totalitaires qui dirigent leurs pays d’origine et à titre personnel je vous remercie pour votre : ’’Il faut prendre la peine de s’instruire et de dépasser le stade de l’amalgame afin de mieux se connaitre et s’apprécier. Le Québec a besoin de l’indépendance pour s’épanouir pleinement comme société ; pour les indépendantistes comme moi, l’air n’est déjà plus respirable dans le Canada actuel de Stephen Harper et autres du même acabit. Cet air vicié auquel participe le gouvernement actuel de Philippe Couillard n’étouffe pas seulement les Québécois qui désirent l’indépendance, mais aussi tous nos frères musulmans authentiques, c’est à dire ceux qui luttent contre le colonialisme et des gouvernements de collaborateurs’’.
Oui, une certaine majorité des ’’arabo-musulmans’’ ( je n’aime pas ce qualificatif) qui sont venus d’abord au Canada et ensuite au Québec sont par éducation et culture des libéraux qui s’ignorent ; ils sont, aussi et, malheureusement ils sont aussi convaincus que si le Québec devient indépendant, ils n’y aura plus de libéralisme et encore moins de libéraux. Le Parti Québécois, et PKP sauront-ils l’expliquer d’abords aux Québécois et pourquoi pas aux immigrants et aux nouveau arrivants ? C’est là que j’ai de gros doute.
Cordiales Salutations
 
   ========================================== 
Suzy K, 13 juin 14h54
Tout d’abord, ÉVITER le mot ’intégration’. Ils s’intègrent très bien dans leur communauté. Remplacer ce mot par ’assimilation’. Ceci est très important. Aussi, le nombre d’assimilés est bien inférieur à ce que vous espérez.

ISLAMOPHOBIE : Le groupe AMAL en serait un excellent exemple. J’ai participé à quelques unes de leurs discussions pour confirmer le ouï-dire à leur sujet.

En parfait respect, j’ai débattu avec eux tout en apportant des preuves très crédibles pour justifier mes propos. Pour eux, c’est inutile. On peut ajouter d’autres justifications solides en appui, rien n’est valable pour eux.

Lorsque la partie leur est perdue, ils se rabattent sur la supposée haine des Musulmans, le racisme... bigot... islamophobe... Il est à noter qu’ils laissent passer des commentaires carrément dégradants envers nous.

Leur page FB ne rend pas honneur à leur acronyme AMAL (laicité).

Bien d’accord avec vous : le plus qu’ils se plaignent et le moins qu’ils attireront notre sympathe. Les gens fuient les plaignards. Tristement, c’est dans la nature de l’Islam et de la culture y associée que de se plaindre contrairement aux Juifs qui sont de loin les plus grandes victimes de crimes haineux au Canada suivi des Chrétiens.

Ceci dit, j’ai été avec un Musulman pendant 16 ans. J’en connais des Musulmans. J’en ai aidé plusieurs après l’avoir quitté. Un de mes meilleurs amis est Musulman radical extrémiste à outrance (il fait pitié).

Deux éléments importants sont à noter : ils DÉTESTENT tous les Juifs et leur culture est carrément incompatible avec la nôtre. Ils peuvent être des ingénieurs, vétérinaires, médecins... peu importe... ils sont pris dans leur mentalité du Moyen-Äge.

 Le principe des yeux souriants, joli sourire, look occidentalisé, n’est que miroir et fumée, selon mes observations après 25 ans de les avoir côtoyés.
Finalement, aucun gouvernement ne peut contrer la radicalisation s’il ne connaît pas son ennemi, soit l’Islam et Mohamed. Harper est le seul dirigeant, à mon avis, qui peut maîtriser la situation.
      
     =============================================
Martin Pperron, 12 juin 17h17
Je vous félicite pour votre texte ! Vigile devrait le reprendre afin qu’il ne disparaisse pas trop vite de sa première page. Vous nous instruisez et vous posez aussi de bonnes questions, utiles à une réflexion qui se fait de plus en plus urgente dans notre société.

Je déplore fortement les textes que nous avons pu lire jusqu’à maintenant sur Vigile à propos de l’Islam. Ces textes, dont la plupart ont été écrits par des membres en vue de Vigile, sont hautement préjudiciables aux relations que nous devons cultiver avec les gens de la communauté musulmane, non pratiquants ou non croyants inclus.

Il faut prendre la peine de s’instruire et de dépasser le stade de l’amalgame afin de mieux se connaître et s’apprécier. Le Québec a besoin de l’indépendance pour s’épanouir pleinement comme société ; pour les indépendantistes comme moi, l’air n’est déjà plus respirable dans le Canada actuel de Stephen Harper et autres du même acabit.

Cet air vicié auquel participe le gouvernement actuel de Philippe Couillard n’étouffe pas seulement les Québécois qui désirent l’indépendance, mais aussi tous nos frères musulmans authentiques, c’est à dire ceux qui luttent contre le colonialisme et des gouvernements de collaborateurs.

 Ce sont eux qui fabriquent le terrorisme et qui égarent en promouvant une religion d’excès et de violence.
      =================================================
Jean Bouthilette, 12 juin 08h38
Magnifique et courageux texte qui devrait être lu par tous les québécoises et les québécois.
Merci