15 mai 2020

Un Numide en Amérique du Nord - 330 -

Le Covid19 fait le ménage !
Depuis son apparition en Chine, le Covid19 ne s'est pas arrêté de bousculer les habitudes parmi les plus tenaces du dernier siècle. Le confinement est une véritable ''mise en résidence surveillée'' de toute l'humanité. Même dans les pays où les libertés sont les plus respectées et préservées, celle de la mobilité est ébranlée par la distanciation à deux mètres réduisant ainsi la superficie à quatre (4) mètres carrés par personne.
 Mis à part les emplois qualifiés d'essentiels tous les autres, quel que soit le domaine d'activité, sont disqualifiés. En plus de ces emplois il est fait usage de télétravail. Il est vrai que l'informatique et Internet sont au top des technologies que ce soit par les équipements, la fibre optique la Wifi par contre ce n'est pas le cas partout même dans les pays développés où des régions sont encore loin de bénéficier de l'attention nécessaire de la part des gouvernants pour des réseaux performants. La nouveauté réside dans l'apport bénéfique du télétravail, en effet de nouvelles habitudes socioprofessionnelles sont développées et mises en oeuvre et dans bien des cas il e st observé que la productivité est meilleure que celle de la présence physique des employés à leurs postes de travail traditionnels.
L'hygiène, qui par endroits, fort nombreux soit dit en passant, était presque inexistante a été portée à un niveau supérieur ne serait-ce que le lavage systématique des mains mais ignorant le reste du corps. Un changement malgré tout impressionnant.
Mais, à n’en point douter, c’est l’environnement qui est le plus grand gagnant. Moins d’oxyde de Carbonne, moins de pollution. Pas d’avions dans le ciel et la son bleu est plus éclatant. Un confinement humain régulé et l’eau des fleuves, des rivières, des lacs est plus limpide, sans compter que les produits en plastiques dans les forêts, les campagnes et les montagnes est nulle. Le seul problème qui persistera longtemps c’est le devenir des masques. Sont-ils récupérables, recyclables, etc. ?
À ce qui précède vient s’ajouter que l'organisation du travail n'a pas eu besoin d'un diagnostic en profondeur, elle est elle aussi balayée d'un revers percutant ... La numérisation prend toute sa signification dans la partie de soutien ou logistique puisqu’une grande partie des travailleurs sont assignés à résidence pour faire du télétravail, du moins là où l'informatique et Internet est considéré comme un outil de production, de productivité et de performance. La fréquentation des réseaux sociaux a explosé et l'expression libre jusqu'à ces derniers temps devient de plus en plus intelligente réduisant à une proportion congrue les stupidités et autres insultes des ''cancres et autres spécialistes de la subversion''... Il en existe encore mais leur fréquentation en a pris un coup.
En somme tous les domaines d'activités sont ébranlés par les effets du Covid19. Bien des secteurs vont disparaître et les conséquences sur la société humaine sont multiples. Un exemple particulier interpelle notamment les pays riches qui pour les loisirs et les amusements de leurs citoyens, ont fait du tourisme, de la culture de façade, de l'hôtellerie, de la restauration, du transport des espaces dynamiques pourvoyeurs de gros bénéfices. Rien ne sera plus comme avant. L'été 2020 pointe à l'horizon et l'imagination des managers pour amuser ce beau monde devra être à la hauteur de ses attentes au vu des effets grandement déstabilisants du confinement.
C'est dire que la libération de populations des pays développés ''de la résidence surveillée '' ne sera pas facile à gérer, non seulement en ce qui à trait aux loisirs mais notamment au plan de la santé mentale. Les conséquences mortifères observées dans les centres de vieillesse émeut bien du monde et des actions vigoureuses sont tentées ici et là sans grand résultats...
Pour le moment, la reprise débute par le bas. Les écoles, les enfants et leurs enseignants sont canalisée vers leurs établissements avec des consignes strictes avec l'espoir que des résultats probants soient observées.
Pendant ce temps les pays situés hors de la zone dite '' riche ou avancée'', ils n'ont rien à perdre et ils ne s'attendent pas à des retombées venant de de l'autre zone.
Ferid R Chikhi