22 déc. 2021

Un Numide en Amérique du Nord - 359 -

Fenêtres sur l'Islam Ses musulmans Ses islamistes 

Pourquoi cet essai ?

Il ne s’agit pas d’un essai qui porte sur la pratique, les valeurs ou les dogmes de la religion musulmane mais d’un essai qui décrit en partie l’intrusion politique dont

usent des extrémistes pour accaparer une portion aussi minime soit-elle du pouvoir quel que soit l'espace où il s'exerce. Depuis son avènement, l’Islam a été à maintes reprises scruté, non seulement, de l’intérieur par ses fidèles mais aussi de l’extérieur par une pléiade d’érudits de tous les domaines d’études. Tout ou presque tout a été passé en revue. De l’organisation sociale, politique et économique au système des valeurs. Tout ce qui aurait permis d’en comprendre les moindres recoins a été déconstruit et finalement laissé en plan et tout le monde s’entend dire qu’il n’a pas livré tous ses secrets.

Dans cet essai sont abordés des interprétations et des compréhensions que font les uns et les autres de cette religion, de ses dogmes et de ses approximations. Ses pratiques ou encore les dérives opérées par ses pratiquants ont été analysées de l’intérieur comme de l’extérieur.  Beaucoup de ses fidèles de ses pratiquants et de ses sympathisants ont été ou se sont fanatisés à partir des écrits édités depuis le 9ième siècle, soit parce que les contenus en question sont lus de manière chronologiques alors que cette chronologie n’est pas pertinente, soit parce que la compréhension est ambivalente et prête à équivoque, soit encore parce qu’elle est inadaptée au contexte et à l’ère contemporaine.

Aborder l’islam sans parler des musulmans serait un non-sens mais de nos jours deux autres concepts sont venus les confondre. Ils sont définis comme un système - l’islamisme - et un acteur - l’islamiste -. Selon le contexte, ils se veulent intégristes mais pas conservateurs ou fondamentalistes. Ils tentent de mettre de l’avant un Islam du savoir et des sciences tout en usant de ce que la modernité et le développement du monde occidental ont apporté à l’humanité pour le contrecarrer et même pour le soumettre.  Ils se voudraient unificateurs mais aussi divergents puisque l’islamisme est à la fois sunnite et chiite mais ils sont coalisés autour de trois piliers qui s’opposent mais en fait se considèrent comme complémentaires : Le wahhabosalafiste, la fraternité-salafiste et le khomeyniste. Pour tenter de décrypter ces concepts, je propose des éclairages sur des expériences vécues ou connues, des faits et des évènements en lien avec l’Islam, ses musulmans et ses islamistes.

Le travail de préparation des mentalités par les centres islamiques ou écoles coraniques et celui des écoles islamistes ainsi que l’endoctrinement des sympathisants et leur cheminement sur la radicalisation est mis en exergue.

L’Influence des pays comme l’Arabie saoudite et le Qatar ou encore l’Iran et les impacts sur les autres pays musulmans ou les institutions des Nations Unis ne seront pas en reste. La part de responsabilité des puissances Occidentales n’est pas occultée.

Déconstruire le wahhabisme pour libérer les musulmans des extrémismes et déconstruire le silence des musulmans face aux exactions commises au nom de l’Islam est abordé en mettant dans le focus leur attitude et leur comportement qualifiés de ‘’complicités’’ et pour clore l’idée que le monde musulman doit tourner la page du mal et ouvrir celle du bien aidera le lecteur à avoir un autre regard sur cette religion et ses fidèles différemment de celui qu’ils ont de ce que les islamistes ont fait d’eux.

Cet essai s’adresse à Monsieur et Madame tout le monde intéressés par la problématique de l’Islam, de ses musulmans et de ses islamistes et leur présence au sein des sociétés d’accueil, telle que celle du Québec.

Andrée Yanacopoulo qui a présenté cet ouvrage souligne ‘’… que bien souvent, les connaissances dont nous nous targuons reposent sur des on-dit, sur des opinions, des appréciations quasi a-priori (et le plus souvent défavorables) : ce sont des assertions répétées de bouche en bouche, qui s’appuient sur des jugements hâtifs tirés de lectures mal comprises, de paroles entendues plus ou moins rapidement à droite ou à gauche ou tirées d’une discussion avec un voisin qui, par chance, vous a apporté des arguments supplémentaires qui étayent votre jugement. Il y a ainsi, dans toute société, des idées qui règnent en force, alors qu’elles reposent … sur du vent.

« Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement » a dit un philosophe. Mais pour bien concevoir, il faut préalablement savoir. Or, s’il est un domaine qui, depuis maintenant un certain nombre d’années, fait l’objet d’une grande méconnaissance sans pour autant empêcher que des jugements péremptoires de toutes sortes soient portés sur lui, c’est bien celui du monde islamique. D’où le grand intérêt du texte de Ferid Chikhi : avec des mots simples, il nous présente, comme le ferait un dictionnaire, le tableau précis de cet univers, explique les tenants et aboutissants des divers événements qui ont accompagné sa naissance et son développement - bref, l’examine, si je puis dire, sous toutes ses coutures passées et actuelles’’. AY.

Ferid Racim Chikhi



Un Numide en Amérique du Nord - 363 -

SOCIÉTÉ Le contre-courant de l’islamisme, c’est de militer en faveur de la laïcité   Mahfoudh Messaoudène * Publié le 19 avril 2022 Pa...