29 janv. 2011

Un Numide en Amérique du Nord - 91 -

L’Oralité : adages, proverbes, dictons … -3-
Structuration de l’identité et formation de la personnalité

Le Numide, Les adages les devises, les dictons et les proverbes font partie de la culture orale et une caractéristique légendaire de l’identité pour ne pas dire de la personnalité algérienne, que peux-tu me dire à ce sujet ? C’est une réalité qui a presque disparu, ou qui peu à peu disparait de l’environnement du savoir algérien. Il y a par conséquent la perte d’un patrimoine que l’on ne pourra pas faire revivre et refonder. En Algérie, les adages, les proverbes, les dictons, etc. ont été pendant des siècles un instrument de structuration de l’identité et celui de la formation de la personnalité des citoyens. Cela s’est opéré par la transmission de génération en génération des aînés vers les plus jeunes et sans discontinuer. Écoute ce proverbe, il te donnera une idée de la profondeur de son contenu et de sa portée : Tu es le maître des paroles que tu n’as pas prononcées et tu es l’esclave de celles que tu laisses échapper. Ce qui voudrait dire d’une part que chacun doit faire attention à la formation de l’idée, de la pensée et à la manière dont il va s’exprimer et d’autre part, chacun est responsable de ce qu’il prononce autant par les bienfaits que cela produit sur ceux qui l’entendent que par leurs effets négatifs. Le Numide si je comprends bien ce que tu dis c’est quelque part insupportable pour les individus de se voir limiter je dirais même empêcher de s’exprimer !? Exact, mais il faut convenir que cela évite, dans une population où l’oralité est reine, les incompréhensions qui pourraient avoir des conséquences préjudiciables non pas pour le locuteur mais pour tous ses proches parce que justement, c’est la collectivité ou la communauté qui est la garante de l’équilibre social. Ailleurs on appelle ça ’le sens commun’’. En fait, tout réside dans le contenu du message et la manière dont il est véhiculé. Ce sont parfois des paraboles, des allusions, des métaphores qu’il faut savoir décrypter. La symbolique étant très forte c’est avec le temps que l’on apprend le sens des mots et de leur portée. Il ne faut donc pas être impatient si l’on veut maîtriser cet art, parce que tel que tu le décrits c’est un art ? C’est une évidence. Les impatients n’apprennent pas et se placent sur les bancs des médiocres et des cancres. Il y a un proverbe qui le souligne, il dit : L’attente est plus dure à supporter que le feu. Ou encore celui-ci : L’envie, c’est comme un grain de sable dans l’œil. Il faut savoir être patient, la précipitation mène à des actions intempestives avec des résultats négatifs.
Ferid Chikhi

Aucun commentaire: