14 août 2011

Un Numide en Amérique du Nord - 119 -

Les profils exclus ?!
Le recrutement des immigrants -3-
Au-delà des statistiques et des indicateurs du chômage, les employeurs font les choix qui leur conviennent. Ils préfèrent ouvrir la porte à des profils qu’ils connaissent qu’à ceux qu’ils doivent découvrir. Craignent-ils vraiment l'ouverture des portes de leurs entreprises aux candidats algériens au point de se passer de leurs compétences et de leurs potentiels ? Au regard de l’appréciation que je tire de ma propre expérience la réponse est sans conteste, NON ! Et, pourquoi le seraient-ils ? Bien des réponses se fondent notamment sur quelques cas et sur des préjugés bien ancrées dans la mentalité de beaucoup parmi eux. Il y a certes une méconnaissance des différents paramètres des profils professionnels, des pratiques culturelles et souvent des pratiques cultuelles.
Dans la communauté, il y a ceux qui abondent dans l’hypothèse que les employeurs québécois craignent que l’intégration professionnelle des nouveaux arrivants en provenance d’Algérie ne leur crée des problématiques de relations humaines, d’habitudes de travail et surtout de socialisation. Ils ressentent un fort sentiment de rejet même s’ils ne l’ont pas vécu.
D’aucuns diront qu’il s’agit d’un sentiment de solidarité communautaire. Ils considèrent qu’ils sont victimes des conséquences du 11/9 ; d’autres trouvent que ce sont les contrecoups et les effets des travaux de la commission Bouchard & Taylor, notamment parce que les suites tant attendues concernant les recommandations n’ont jamais été suivies d'effet. Un troisième groupe considère que ce sont malheureusement des séquelles des deux.
Pour les employeurs, la majorité rejettent ces explications et restent sur leur position à savoir que c’est le marché de l’emploi qui régule le recrutement. La compétition, disent-ils, est réelle et au-delà de l’expérience québécoise qu’ils ne trouvent pas chez des candidats algériens c’est aussi leur attitude … elle n’encourage pas les recruteurs à aller de l’avant avec eux.
À suivre    
Ferid Chikhi

1 commentaire:

Convergences Plurielles a dit…

Salut Ferid,
Et y a-t-il une solution à ce problème - qui du reste se pose en Europe également ?
Ou comment sortir du fatalisme ou de sentiment de révolte ou de découragement que vivent beaucoup d'immigrés ou de français d'origines diversement du sud ...
On entend beaucoup de discours de politiques et de sociologues, beaucoup de démagogie aussi, quelques actions fébriles ou pas assez soutenues et quand même quelques exemples de belles réussites qui laissent croire que c'est toujours possible...on s'y perd à essayer de comprendre...
Roxanne


Bonjour Roxanne,
Question pertinente et bien à-propos. En fait, le contexte en Europe en général et en France en particulier n’est pas le même que celui qui prévaut en Amérique du Nord, aux USA ou au Canada. J’ajouterai qu’en ce qui concerne le Canada il ya de grosses différences entre l’Ouest anglophone ou le multiculturalisme à la Britannique sévit et l’Est Francophone où l’Interculturalisme est prépondérant. Cependant, si en Europe ce sont les séquelles des colonies et des empires qu’il faut gérer, ici, en Amérique du Nord ce sont les conséquences du 11/9 qui prennent le dessus. À cela s’ajoute que les immigrants qui arrivent au Canada sont différemment traités s’ils sont à l’Ouest, quelques soient leurs origines, et au Québec où l’apparition d’une nouvelle forme de discrimination apparait et s’implante petit à petit malgré les programmes gouvernementaux et les alertes citoyennes qui tentent de la dissiper. À mon avis une des solutions réside dans le changement des attitudes et des comportements que devraient adopter les immigrants, sans pour autant, s’aliéner culturellement ou encore oublier leur identité originelle. Au lieu de l’assimilation c’est plutôt l’adaptation et l’ajustement qui aideraient le plus ceux qui ont en besoin. Le travail à faire ou la solution réside dans le double cheminement que feraient les immigrants en direction de la société d’accueil et vice-versa.
Dans un de mes prochains posts j’aborde la question avec quelques paramètres plus solides