3 août 2017

Un Numide en Amérique du Nord - 278 -

Un monde du ‘’Jetez après usage…’’
Vivons-nous un retour à la guerre froide – cette opposition entre les pays Occidentaux (Europe et Usa) et l’ex URSS, devenue depuis la fin des années ‘’80’’ la Russie - ou est-ce seulement un épiphénomène provoqué par l’arrivée à la tête des USA de Donald Trump qui voudrait rester maître de l’échiquier ? Un échiquier en pleine effervescence… Ce qui suit est le début d’une série de petites réflexions qui ont surgi lors de ces dernières semaines alors que je me prenais un repos, disons le, mérité. 
Il sera question de ‘’l’éphémère et du durable ; un échiquier mondial en pleine effervescence ; Trump, toujours Trump ; les Wahhabites face aux Frères Musulmans ; Maduro et le Venezuela les derniers des résistants des Pays Pétroliers
L’éphémère et le durable
J’ai l’habitude de dire que le monde change d’une journée à l’autre, d’une semaine à l’autre et d’un mois à l’autre … et après plus de deux semaines d’absence totale de Facebook et partielle de Twitter
je me rends compte qu’en réalité le monde ne change pas même si des innovations et des créations majeures sont observées, ici et là, par contre ce qui change c’est l’individu. L’homme change, se transforme, se convertit, se développe, progresse mais en cette ère de sur numérisation, j’ai la nette impression qu’il régresse.
Il grandit. Il apprend. Il se forme. Il se découvre et se couvre. Il vieillit. Il invente des technologies de toutes sortes. Il les utilise bien ou mal… et, je me suis demandé si ces découvertes technologiques ne sont pas un frein au développement de sa propre intelligence !? L’intelligence humaine, bien entendu !?  D’un côté, il y a un monde de plus en plus industrialisé, de plus en plus ‘’technologisé’’, de plus en plus dans une mondialisation numérisée et par conséquent le virtuel prend presque tout l’espace 
des échanges entre individus et comble de l’excès il y a de plus en plus de consommateurs d’un matériel éphémère – ‘’Jetez après usage’’ – qui apparaissent dans l’environnement … Et de l’autre, les possesseurs de ces technologies n’arrêtent pas de provoquer plus de guerres, plus de famine, plus de fléaux meurtriers alors que malgré le fait que le monde change, une série d’évènements, particuliers pour les uns et forts singuliers pour les autres, survient dans bien des contrées du monde et devient un lot de marqueurs des temps modernes.
La production d’œuvres, qualifiées de durables, ne durent que le temps de leur apparition sur le marché des consommateurs et très vite elles disparaissent comme par enchantement. Et, c’est là que philosophes, sociologues, architectes, urbanistes, météorologues, libres penseurs, etc… sont en accord pour affirmer que tant que l’homme se tourne vers l’éphémère et ne crée rien de durable, le monde sera toujours stable mais l'homme change et continuera de changer.
Ferid Chikhi